TAG LES ÉCRIVAINS DE FICTION #2

By Elyë jeudi, avril 13, 2017 ,

Crédit image : Inconnu

Je vous propose aujourd'hui la suite de mes réponses au TAG des écrivains de fiction créé par l'auteur Béatrice Aubeterre. Il s'agit de la deuxième partie, concernant les personnages auxquels nous avons donné vie.

Celui que vous aimez le plus
Le jeune Cody, présent dans la nouvelle Le Chant des Ombres. Il s'agit d'un petit garçon atteint d'une maladie génétique rare qui lui confère certains pouvoirs. Bénédiction ou malédiction, l'histoire seule le dira ! C'est un personnage fragile, de part sa jeunesse et l'affection qui le touche, et fort en même temps. Un petit bonhomme qui déborde de courage, et dont l'innocence est la clé.

Celui que vous aimez détester
Victor de Vallois, dans Les héritiers de Cendre. Un homme de pouvoir, au charisme et à la prestance indéniables. C'est un personnage assez cliché, tout compte fait, et ce n'est peut-être pas le plus méchant de cette histoire, mais je me suis énormément amusée à décrire les atrocités qu'il commet !

Celui que vous écrivez le plus facilement
Paradoxalement, parce qu'elle n'est pas mon personnage préféré, c'est Lucie, dans Les héritiers de Cendre également. Victor et elle sont les seuls à l'origine présents dans le drabble qui a donné naissance à cette histoire. Avec le recul, je me rends compte que par bien des côtés, elle me ressemble un peu. Trop sensible, un peu introvertie et souvent sur la réserve... Je n'ai jamais eu de mal à me mettre dans sa peau !

Celui qui vous donne le plus de fil à retordre
Peut-être Camille de Courcy, dans Boulevard des pas perdus. Au départ, c'était un jeune aristocrate un peu puant (au sens figuré du terme, évidemment) qui ne pensait qu'à profiter de la vie, et de l'argent légué par sa grand-mère. A l'arrivée, c'est un jeune plein de contradictions, que j'ai moi-même bien du mal à cerner. J'espère que ses états d'âme sauront le rendre sympathique, et pas juste agaçant !

Votre meilleur héros / protagoniste
Aucune idée ! C'est une question qu'il faudrait poser à ceux qui lisent mes histoires... Si je devais choisir mon préféré, ce serait probablement à nouveau le petit Cody du Chant des Ombres. Je précise, parce qu'il y en a un autre dans l'Ombre-Éclair (et c'est là qu'on se rend compte que certains prénoms vous collent à la peau) !

Votre meilleur méchant / antagoniste
Alors là, je vais répondre sans la moindre hésitation, même si certaines personnes sont complètement passées à côtés de sa vilenie : Lulu Cabriole, dans Regrets mécaniques. C'est bien simple, sous des dehors de grand-père bienveillant, il incarne le mal à l'état pur. Il anticipe ses mauvais coups, les prépare et en savoure les désastreuses conséquences. Et pourtant, ses actes dans cette histoire ne sont pas dénués d'une certaine justice... On le retrouvera un jour, c'est sûr et certain !

Votre couple préféré
Je crains qu'ils ne soient pas légion sur l'ensemble de mes nouvelles. Il y a Esther et Gabriel dans Regrets mécaniques, et Céline et Artus dans Les héritiers de Cendre. A chaque fois, leur histoire de couple en tant que tel n'est absolument pas au cœur de l'intrigue, c'est presque un hasard s'ils existent, en fait !

Votre meilleure histoire d’amour
Néant ! Le zéro absolu... Les romances ne sont vraiment pas mon fort, je n'aime pas en lire, encore moins en écrire.

Celui que vous avez tué avec regret
Absolument impossible de répondre à cette question sans spoiler qui que ce soit ! C'est un personnage de sexe féminin, qui n'était pas censé disparaître, mais les événements en ont décidé ainsi. Sa disparition s'est imposée d'elle-même à un instant clé de l'histoire, et je n'ai pas hésité. Je n'hésite jamais à sacrifier un personnage quand c'est nécessaire, ou même juste pour voir comment ça va tourner !

Celui que vous avez renoncé à tuer
Piero, dans Les héritiers de Cendre. Personnage secondaire sans réelle importance, il a suscité l'affection de nombreux lecteurs. Petit à petit, et presque insidieusement et à l'insu de mon plein gré, il a pris de l'importance au cœur d'une intrigue où il n'était censé jouer que les figurants. Je n'ai pas eu le cœur de le sacrifier, il méritait mieux que ça !


Voilà, rendez-vous le mois prochain pour la troisième et dernière partie du TAG Les écrivains de fiction. Une nouvelle feuille de route verra probablement le jour avant cela, mais d'ici là, prenez soin de vous.

You Might Also Like

0 commentaires